Non. En Communauté française, contrairement à d'autres pays européens qui exigent que les quotas de diffusion soient réalisés dans des plages horaires spécifiques, les œuvres peuvent être diffusées à toute heure.

Le CSA veille toutefois à ce que les éditeurs ne profitent pas des heures de moins grande audience pour diffuser les œuvres valorisées par les quotas, ce qui serait contreproductif et ne leur offrirait aucune visibilité.