L'extinction de la télé analogique au bénéfice de la télé numérique a été décidée par l'Union européenne. En vue de cette extinction, la Communauté française (le territoire wallon hors la partie germanophone), a élaboré un plan de transition numérique (PSTN) et l'a publié en juillet 2007. Ce plan proposait de programmer l'extinction de la télévision analogique pour le 30 novembre 2011 (voir p. 9 du PSTN). La période de simulcast, c'est-à-dire la diffusion simultanée du signal sous format analogique et sous format numérique, devait donc persister jusqu'en 2011.

Néanmoins, à la suite d'un avenant au 3e contrat de gestion de la RTBF, la date initialement fixée au 30 novembre 2011 a été anticipée au 1er janvier 2010. Depuis cette date, la RTBF peut diffuser ses services de radiodiffusion télévisuels par voie hertzienne terrestre numérique uniquement, sans simulcast. En pratique, la RTBF a choisi de procéder à l'extinction de la télévision analogique au 1er mars 2010. Une campagne d'information a été lancée par la RTBF dans le but d'avertir le public du basculement de la diffusion vers le numérique.  

De nombreux téléviseurs récents sont équipés d'un tuner DVB-T pour la réception de la TNT. Pour les postes de télévision sans décodeur intégré, il existe dans le commerce des adaptateurs qui se branchent entre la prise péritel des téléviseurs et l'antenne.

Des informations supplémentaires sur la TNT sont disponibles sur le site internet de la RTBF qui comprend également une rubrique 100 questions sur la TNT.