Méthodologie et terrain de l’étude

Périmètre de l’étude

    Cette recherche porte sur l’égalité de genre dans les métiers de l’audiovisuel et les ressources humaines des éditeurs de services de médias audiovisuels. Concrètement, sont inclus dans le périmètre de l’étude : 

    • les ressources humaines des éditeurs de services de médias audiovisuel ; 
    • les personnes indépendantes ou pigistes qui collaborent de manière régulière avec les éditeurs de services de médias audiovisuels ; 
    • toute personne qui exerce une activité dans une entreprise qui (co)produit un contenu audiovisuel avec/pour un éditeur de SMA. 

    Nous visons exclusivement des services de médias audiovisuels actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles, qu’ils soient télévisuels, sonores, web. 

    Toutes les familles de métiers sont intégrées dans l’étude : direction, administration, commercial, rédaction et journalisme, communication, marketing, production, créatif, technique, … 

    Méthodologie et terrain de l’étude

    Questions de recherche

    L’étude est structurée autour de deux questions de recherche : 

    • dans quelle mesure les métiers de l’audiovisuel et les ressources humaines des éditeurs de SMA se caractérisent-ils par une (in)égalité entre les hommes et les femmes ?  
    • quels sont les freins qui nuisent à l’égalité de genre et les leviers pour accroître l’égalité de genre ? 

    Afin d’observer et d’évaluer cette (in)égalité nous nous fonderons sur les indicateurs suivants : 

    • distribution globale des effectifs par genre ; 
    • distribution des métiers et des fonctions par genre ; 
    • distribution de la structure de l’emploi par genre (contrat, taux d’occupation, …) ; 
    • distribution de la hiérarchie par genre ; 
    • analyse des trajectoires professionnelles par genre.

    Méthodologie et terrain de l’étude

    Méthodes de collecte des données

      Plusieurs méthodes de collecte ont été déployées : 

      • Nous avons adressé un questionnaire aux directions de 28 éditeurs de services télévisuels (services publics et privés) et radiophoniques (radios de service public, radios en réseau à couverture communautaire, urbaine et provinciale) actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles. Seize éditeurs de SMA ont répondu au questionnaire. 
         
      • Nous avons analysé les données relatives au personnel qui figurent dans le bilan social des entreprises. Nous avons examiné les données relatives à l’exercice 2018 de 24 éditeurs de SMA : RTBF, RTL Belgium SA, Be TV SA, Belgian Business Television SA, Proximus Media House, TV Lux ASBL, BX1 ASBL, Télévision Mons-Borinage ASBL, Notélé ASBL, Ma Télé ASBL, Antenne centre ASBL, RTC Télé Liège ASBL, VEDIA-Télévesdre ASBL, Télésambre ASBL, TV Com ASBL, Cobelfra SA, Inadi SA, NRJ Belgique SA, Nostalgie Belgique SA, FM Développement SCRL, IPM Radio, RMP SA, Maximum Media diffusion SPRL, RMS Regie SPRL. 
         
      • Nous avons adressé un questionnaire au personnel des éditeurs de services de médias audiovisuels, aux personnes indépendantes ou pigistes qui collaborent de manière régulière avec les éditeurs des services de médias audiovisuels, aux personnes qui exercent une activité dans une entreprise qui (co)produit un contenu audiovisuel avec/pour un éditeur de SMA. Ce questionnaire est anonyme et a été diffusé en ligne. Nous nous sommes intéressé.e.s à l’ensemble des familles de métiers : direction, administration, commercial, rédaction et journalisme, communication, marketing, production, créatif, technique, etc.  Nous avons validé et analysé 404 réponses au questionnaire. 
         
      • Nous avons mené des entretiens semi-directifs auprès de 22 femmes salariées, indépendantes ou pigistes exerçant pour un éditeur de service de média audiovisuel en Belgique francophone. Nous avons été attentif.ve.s à prendre en compte la diversité des profils des professionnelles des éditeurs de SMA tant du point de vue de la nature de la fonction, que du niveau de responsabilité ou du statut contractuel. Par ailleurs, nous avons veillé à une représentation des différents types d’éditeurs de SMA présents actuellement dans le paysage audiovisuel belge francophone. 
         
      • Enfin, nous avons analysé 753 profils sur le réseau social professionnel LinkedIn de salarié.e.sindépendant.e.s ou pigistes exerçant pour les groupes des éditeurs de SMA suivants : groupe RTBF, groupe RTL, télévisions locales. Ces profils émanent d’un tirage au sort aléatoire pour chaque groupe. 

      Notre échantillon n’est pas stratifié proportionnellement à cette population de référence selon le genre, l’âge, etc. Dès lors, il ne prétend pas à la représentativité par rapport à la population dont il est extrait. Les résultats ne peuvent donc être généralisés à l’ensemble de la population. Notre enquête poursuit avant tout un objectif exploratoire sur la base de l’analyse d’un échantillon restreint. C’est une limite méthodologique dont il faut tenir compte.

      Si l’échantillon ne prétend pas à la représentativité par rapport à la population dont il est extrait, il est néanmoins diversifié du point de vue de sa composition : diversification des profils professionnels des médias, de la nature des fonctions/métiers, du niveau de responsabilité, du statut contractuel, de l’entreprise ou de l’éditeur de SMA au sein duquel le ou la répondant.e  exerce.

      Enfin, si les différentes méthodes de collecte des données présentent chacune des forces et des limites, la multiplicité des méthodes de recherche permet de renforcer l’étude. Les faiblesses d’une méthode étant compensée par les forces des autres. La complémentarité des méthodes de recherche déployées permet ainsi de renforcer le design de l’étude.

      Share This