Pourquoi le CSA ne censure pas ?

08 janvier 2018 Thèmes : protection des consommateurs, information, régulation

 

 

Loin de la censure, le CSA contrôle et accompagne avant tout

 

Le CSA protège les intérêts du public et veille à l’équilibre du secteur. Le CSA n’est pas un organe de censure qui prive les citoyen.ne.s de certains contenus. La sanction d’un éditeur arrive en dernier recours. Avant de prendre de telles mesures, le CSA accompagne le secteur, reste à l’écoute et cherche à dégager des solutions qui lui permettent de se repenser chaque jour.

 

Les services de médias audiovisuels sont soumis à des règles prescrites par un décret et sur base desquelles le CSA effectue des contrôles régulièrement. Ces derniers permettent, non pas de censurer, mais de garantir le respect de ces règles.

 

Parmi les règles que contrôle le CSA, on retrouve le pluralisme, qui permet, notamment, d’éviter une concentration trop importante des médias, le respect des quotas, notamment pour une diffusion en langue française, l’obligation d’informer, l’encadrement de la communication commerciale, ou encore l’obligation de soutenir la production locale.

 

Le CSA veille - notamment - au respect des textes réglementaires par les :

 

·        éditeurs de services (chaines de TV et radios publique et privées, services à la demande et sur Internet, web TV, webradios, services applicatifs multiplateformes...) ;

·        distributeurs de services (câblodistributeurs : Belgacom, Be TV, TECTEO, Telenet… ; par voie hertzienne terrestre numérique, par satellite) ;

·        opérateurs de réseaux

 

sur base de contrôles annuels, de monitorings thématiques (écoute/visionnement de périodes de programmation), de traitements des plaintes formulées par les citoyens.

 

 

Différents publics, différentes missions

 

Le CSA interagit avec des publics variés et les accompagne au quotidien : interlocuteurs professionnel.le.s (éditeurs, distributeurs et opérateurs réseaux) – usager.ère.s des services de médias audiovisuels (auditeurs, téléspectateurs…) - monde académique - responsables politiques – presse.

 

Avec une équipe d’expert.e.s (lire ConsMédias n°1 « Qui fait quoi ? ») qui étudie le secteur audiovisuel au quotidien, le CSA est un organe tiers qui peut aussi transmettre ses connaissances à qui veut l’entendre. Il est une porte ouverte sur l’extérieur et se rend disponible pour répondre aux demandes des acteurs de l’audiovisuel et du public plus élargi.

 

Protéger

 

Le CSA protège les droits des consommateur.trice.s en veillant au pluralisme des médias et à la transparence des structures économiques du secteur ainsi qu'à leur indépendance. Le CSA est très soucieux du respect des libertés, de la diversité culturelle, de la protection des mineurs, du respect des groupes minorisés et de la lutte contre les discours de haine et les discriminations. Il protège les consommateur.trice.s de médias et garantit le respect de leurs droits.

L’offre médias et le Pluralisme en Fédération Wallonie-Bruxelles

Signalétique Jeunesse

Egalité des femmes et des hommes : décision Lidl

 

Accompagner

 

Le CSA accompagne le secteur afin qu’il évolue dans le respect des règles établies et qu’il applique les recommandations. Le CSA accompagne le citoyen qui lui adresse une question ou une plainte. Le CSA apporte son soutien, notamment au secteur de la production audiovisuelle, ou encore au monde académique, pour qu’ils puissent mener à bien des projets qui font sens pour le régulateur. Le PlanTV du CSA et le prix du mémoire représentent quelques exemples qui illustrent ces projets d’accompagnement.

Médias et élections

Bilan sur le prochain contrat de gestion RTBF

 

Rechercher

 

Au sein de ses services et via son département « Etude et recherche », le CSA réalise, de sa propre initiative ou en collaboration avec d’autres institutions, des études et publications afin de mieux cerner le paysage audiovisuel d’aujourd’hui et de demain. Ce regard porté sur un ensemble de réalités du secteur lui permet de porter un regard sur l’avenir de la régulation et les nécessaires évolutions de la législation qui en découlent.

Publications et recherche 2016-2017 :

Place et représentation des femmes dans les fictions

Etude tabac et fictions

 

Informer

 

Site internet, réseaux sociaux, newsletters thématiques, communiqués de presse, ateliers, colloques... Les occasions sont nombreuses pour le CSA d’informer ses publics sur l’actualité de la régulation des médias en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le CSA informe « l’ensemble » de ses publics sur des sujets qui les concernent et dont le CSA bénéficie d’une expertise.

Le site regulation.be et sa newsletter

Participer aux auditions publiques

Recevoir la newsletter d’info mensuelle du CSA

 

Évoluer

 

Le CSA veille aux évolutions du secteur, mais aussi à la compréhension des mécanismes et des réalités qui le définissent. L’analyse des expert.e.s et les recherches stimulées, ou engagées par le CSA, lui permettent d’évoluer en accord avec le paysage audiovisuel. En fonction des besoins du secteur et des droits des consommateur.trice.s, le CSA émet des recommandations et contribue aux projets de révisions de la législation, tant au niveau belge qu’européen.  

Les dernières recommandations

 



Dernière mise à jour le 08 janvier 2018