Menu

Radio

Radio2020-02-13T08:58:35+01:00

Un paysage radio très riche en Fédération Wallonie-Bruxelles

 

Le paysage radiophonique belge francophone est composé des radios privées indépendantes, des radios privées en réseaux et des radios de la RTBF.  Un paysage très dense qui s’est encore davantage déployé avec l’arrivée de la radio numérique (DAB+) en 2019. Un rapide  coup d’oeil sur notre site dédié aux médias permet de se faire une idée du nombre d’éditeurs actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles et de la diversité des services proposés. En parcourant ce site, vous pourrez également découvrir les programmes proposés, consulter les audiences par secteur et par service, ainsi que les bilans annuels par secteur ou par éditeur.

Paysage radio en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le 11 juillet 2019, les cartes ont été redistribuées par le CSA et pour la première fois, des fréquences en diffusion numérique (DAB+) étaient ouvertes aux candidatures. Avec l’apport des radios indépendantes, la radio numérique en Fédération Wallonie-Bruxelles devient l’une des plus riches et variées d’Europe.

Nous avons compilé pour vous l’essentiel pour comprendre l’historique du plan de fréquences 2019 et pour mieux se représenter notre nouveau paysage radio à travers deux infographies.

Facilitez-vous la lecture, consultez l’infographie en plein écran

Autorisations et déclarations

La procédure d’autorisation des radios FM est réglée par le décret coordonné sur les services de médias audiovisuels, sous la forme d’un appel d’offres. Les radios privées sont autorisées par le CSA pour une durée de 9 ans. Quant à la RTBF, son contrat de gestion conclu avec le Gouvernement est renouvelé tous les 5 ans.

Outre la diffusion, le CSA réceptionne également les déclarations des radios diffusées par d’autres moyens

Missions et obligations

L’autorisation d’émettre sur la bande FM s’accompagne de responsabilités particulières. Le Guide pratique à l’usage des radios privées a pour but d’expliquer clairement les rôles, les missions et les obligations des éditeurs. Destiné avant tout aux responsables des radios, il rassemble de manière claire et organisée l’ensemble des informations nécessaires dans l’exercice d’une activité radiophonique. En ce sens il peut également profiter plus largement à toute personne intéressée par le sujet.

 

Certaines dérogations à ces obligations existent en matière de production propre, de diffusion d’œuvres musicales et d’usage du français. Les dérogations sont accueillies favorablement lorsqu’à travers elles, les radios poursuivent un objectif de diversité culturelle ou linguistique de l’offre radiophonique.

Les missions et obligations  des radios de service public figurent quant à elles dans le contrat de gestion de la RTBF

Statut de radio associative et d'expression

La loi prévoit que le CSA peut octroyer à certaines radios indépendantes un statut particulier de radio associative et d’expression à vocation culturelle ou d’éducation permanente. Ce statut est délivré par le Collège d’autorisation et de contrôle aux radios indépendantes qui ont recourt principalement au volontariat et qui, soit consacre  l’essentiel de leur programmation à des émissions d’information, d’éducation permanente, de développement culturel et de participation citoyenne, soit consacre l’essentiel de leur programmation à des genres musicaux qui ne figurent pas parmi ceux qui sont les plus vendus ou les plus diffusés. La radio bénéficiant de ce statut reçoit annuellement une subvention forfaitaire de fonctionnement.

Pour en savoir plus, consultez notre “Guide médias

Les dernières actus “Radios” du CSA

Recherche


Aller au contenu principal