AB3 - signalétique

Date de référence : 18 décembre 2002

Thèmes : YTV, protection des mineurs, signalétique, AB3
Services & éditeurs : AB3, Belgium Television (BTV) SA

Télécharger ce document

 

Extrait de la décision

Le Collège a considéré que : « Même si l'opérateur déclare qu'il s'agit de représentations théâtrales, une appréciation particulièrement attentive s'impose dès lors que sont mis en scène, sans distance et de manière réaliste, sur un mode exacerbé et dans un contexte de violence à tout le moins verbale et morale, les conflits personnels de protagonistes se présentant soi-disant spontanément, de telle sorte que les mineurs n'en perçoivent pas nécessairement le caractère fictif. La mise en scène de l'émission renforce la violence verbale et morale des propos tenus par la présence et, dans certains cas, l'intervention physique de personnes dont le rôle est de maintenir l'ordre sur le plateau, accréditant ainsi l'idée que les problématiques traitées dont il est affirmé qu'elle relèvent de situations rencontrées dans la vie quotidienne, sont susceptibles de dégénérer en des faits de violence physique. Par sa conception, une telle émission est de nature à troubler le jeune public en ce qu'elle inspire aux mineurs une perception des relations interpersonnelles non respectueuse de la dignité humaine » (décision du 18 décembre 2002)

L'émission de plateau « Ça va se savoir » diffusée depuis le mois d'avril 2002 du lundi au vendredi de 18 heures 35 à 19 heures 15 sur AB3 et identifiée par la présence de la signalétique « accord parental souhaitable ».

 

Résumé

Le CAC a décidé, que l'émission « Ca va se savoir » est diffusée avec une signalétique insuffisante et à une heure de diffusion inadéquate en contravention à l'article 24 quater du décret du 17 juillet 1987 visant la protection des mineurs.

Le CAC déclare donc le grief établi et condamne YTV SA à diffuser sur AB3 un communiqué relatant l'infraction.

 

 

Remarque : cette décision a été prise avant l'entrée en vigueur de l'arrêté du 1er juillet 2004 relatif à la protection des mineurs contre les programmes de télévision susceptibles de nuire à leur épanouissement physique, mental ou moral



Pour plus d'information

Contactez , +32 (0)2 349.58.84

Dernière mise à jour le 03 avril 2012