Le règlement relatif à l’accessibilité des programmes aux personnes à déficience sensorielle prévoit que les chaînes s’engagent à sous-titrer et, dans la mesure du possible, à interpréter en langue des signes les messages d’intérêt général à caractère urgent, de sécurité ou de santé publique.

 

Dans son contrat de gestion, la RTBF s’engage quant à elle à garantir un accès avec traduction gestuelle au JT de début de soirée et au JT spécifiquement destiné à la jeunesse, et ce, sur une plateforme de diffusion appropriée, tel Internet ou d’autres canaux télévisés. La RTBF doit aussi donner la priorité au sous-titrage des messages d’intérêt général, à caractère urgent de santé et de sécurité publique.

 

RTBF

Pour l’année 2012, la RTBF déclare qu’elle a diffusé 1382 heures de programmes sous-titrés à destination des personnes sourdes ou malentendantes sur ses 3 chaînes. À titre indicatif, ces programmes étaient les suivants : les JT, la météo, les émissions Contacts, certains documentaires, Matière grise, Les carnets du bourlingueur, C’est pas sorcier, les messages du Roi, le tour Resto du cœur, certaines séries, certains films et documentaires. (Source : RTBF. Rapport annuel 2012).

 

Les programmes avec interprétation en langue des signes diffusés en 2012 étaient les suivants : le JT de 19h30 (diffusé en direct sur La Trois et également accessible via le site web de la RTBF), Les Niouzz (diffusé en différé à 20h05 sur La Trois), la soirée de clôture de Cap 48. (Source : RTBF. Rapport annuel 2012)

 

Télévisions locales

Concernant les télévisions locales, Télé Bruxelles propose l’hebdomadaire « Bien entendu », un journal sous-titré reprenant l’essentiel de l’actualité de la semaine. TV Lux diffuse un magazine hebdomadaire, « L'Hebdo », interprété en langue des signes et qui reprend également les meilleurs sujets de la semaine. C’est aussi le cas du magazine d’information hebdomadaire de TV com. Canal C diffuse chaque jour de la semaine une version de son journal quotidien interprétée en langue des signes. Cette émission est suivie d’une autre émission « L’invité », également interprétée en langue des signes. (Source : CSA, compte rendu de la réunion du 4 décembre 2013 relative à l’accessibilité programmes aux personnes à déficience sensorielle)