Médias: Attitudes et perceptions (MAP)

La première étude en FWB sur les habitudes de consommation

L’étude « Médias : Attitudes et Perceptions » (MAP), première du genre, est parue le 15 décembre 2020.  

Cette étude a pour ambition de proposer, pour la première fois en FWB, une analyse scientifique détaillée des habitudes de consommation de la population et des motifs qui les sous-tendent.

L’étude MAP repose sur un volet quantitatif et un volet qualitatif : 

  • Le volet quantitatif de l’enquête a consisté en l’administration d’un questionnaire standardisé auprès d’un échantillon théorique de 2000 individus (échantillon obtenu de 2200 individus) représentatif de la population de 15 ans et plus résidant en Belgique francophone.  
  • Le volet qualitatif, quant à lui, a reposé sur la réalisation d’entretiens semi-directifs avec 30 enquêté.e.s (16 femmes et 14 hommes, âgé.e.s de 15 à 76 ans, avec et sans enfants). L’objectif étant de diversifier les profils des enquêté.e.s afin de recueillir un large spectre d’opinions et de représentations.  

L’étude met en avant une série de tendances reflétant la consommation audiovisuelle de la population. On notera notamment que la télévision, regardée par plus de 70% des répondant.e.s, se hisse au premier rang des modes de consommation de contenus audiovisuels. Un peu plus de la moitié des personnes interrogées indiquent quant à elles consommer de la vidéo à la demande (VOD), les services de VOD les plus connus du public étant les géants américains YouTube, Facebook et Netflix, qui arrivent devant l’offre des distributeurs (Proximus, VOO, Telenet, Scarlet et Orange) et d’Auvio. Télévision ou VOD, cette consommation audiovisuelle ne semble pas près de s’arrêter : une grande majorité des personnes interrogées n’envisage pas de cesser son utilisation de télévision ou de VOD payante. Enfin, moins de 10% des personnes interrogées déclarent ne consommer ni télévision, ni VOD. On relèvera en outre que 47,6% des répondant.e.s pratiquent une activité média simultanément à leur consommation audiovisuelle, majoritairement pendant la consommation de télévision, et sur smartphone.  

Enfin, pour la majorité des répondant.e.s, les modes de consommation ne sont pas exclusifs : plus que l’utilisation d’un seul mode, on observe des combinaisons entre les modes de consommation, qui apparaissent comme complémentaires. Un phénomène de zapping multimédia semble ainsi s’être largement installé dans les foyers. Si les usages des modes de consommation sont diversifiés et entrent dans des formes de combinaisons, c’est parce que chacun d’entre eux répondrait plus adéquatement à différents paramètres, tels que le contenu que l’on souhaite regarder ou l’intention soit de chercher proactivement du contenu, soit de se laisser porter par « ce qui vient », sans devoir choisir.  

L’étude MAP aborde la consommation des médias d’un point de vue quantitatif et qualitatif. Elle répond ainsi au besoin de disposer d’une vue d’ensemble sur des données telles que, notamment, le nombre et la combinaison d’équipements utilisés, le choix des modes de consommation, la fréquence et la durée de leur consommation, l’existence d’une consommation média simultanée ou encore la substituabilité des modes de consommation. Outre ces données quantitatives, l’étude apporte un éclairage sur la manière dont le public explique lui-même sa propre consommation. Par conséquent, l’étude cherche non seulement à dépeindre les modes de consommation à un instant donné, mais également à comprendre les mécanismes à l’œuvre derrière les évolutions. Elle est abondamment illustrée et propose divers profils de consommateur.trice.s. Elle suggère enfin des pistes d’action tant pour les pouvoirs publics que pour le secteur audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Fort du succès de cette étude et des retours positifs des différents acteurs de disposer désormais de données, le CSA a pour ambition de réitérer à intervalle régulier cette photographie du paysage sur les usages des modes de consommation en FWB. 

 L’étude MAP repose sur une collaboration entre l’Unité Distributeurs et Opérateurs et la Direction des Etudes et Recherches. Elle a été réalisée avec le concours de Sonecom. 

L’étude a été présentée le 15 décembre 2020 lors d’une conférence en ligne suivie par 140 personnes. Un site web dédié à l’étude a également été proposé. Outre le rapport scientifique complet et une synthèse de l’étude, le site permet d’explorer tour à tour la méthodologie et les grandes tendances. En mars 2021, il fut également complété par des entretiens avec des professionnel.le.s du secteur, des expert.e.s académiques et les pouvoirs publics. 

Site web: https://www.csa.be/map/  

Revoir le webinaire: https://www.csa.be/map/revoir/