Une plainte peut être classée sans suite si, à l’issue d’un premier examen par le Secrétariat d’instruction et avant même toute interpellation de la personne mise en cause, il apparaît qu’aucune infraction à la législation ou à la réglementation en matière d’audiovisuel n’a été commise.