Oui.

En tant que service public, la RTBF est tenue par son contrat de gestion de diffuser à destination du public sourd et malentendant des programmes sous-titrés, en augmentant graduellement leur volume d’année en année. Ce volume doit atteindre 1.000 heures par an depuis 2013, 1100 heures par an en 2014 et 1.200 heures par an à partir de 2015 (quatrième contrat de gestion pour les années 2013 à 2017).

 

La RTBF doit garantir un accès avec traduction gestuelle au JT de début de soirée et au JT spécifiquement destiné à la jeunesse, et ce, sur une plateforme de diffusion appropriée, tel Internet ou d’autres canaux télévisés. Elle doit aussi donner la priorité au sous-titrage des messages d’intérêt général, à caractère urgent de santé et de sécurité publique.

 

À l’attention du public aveugle et malvoyant, le RTBF s’est engagée à diffuser à partir de 2014 au moins deux fictions audiodécrites par an. Par ailleurs, elle rend progressivement son site internet accessible et labellisé « anysurfer » et développe également ses nouvelles applications en ce sens.