Une plateforme fermée est une plateforme de diffusion de services de médias audiovisuels dont la capacité est, par essence ou par choix, limitée et gérée par un distributeur : pour y accéder, un éditeur de services doit avoir l'accord préalable du distributeur de services responsable de cette plateforme. Le réseau hertzien, le câble, le satellite, sont des plateformes fermées.

 

Une plateforme ouverte est au contraire une plateforme de distribution libre de services de médias audiovisuels qui permet à tout éditeur de distribuer lui-même ses services sans que ne lui soit imposé une quelconque forme de limitation à la distribution. Internet est une plateforme ouverte.

 

Parce que les limites que pose une plateforme fermée pourraient nuire à la liberté d'expression et au pluralisme, un régime d'obligations plus strict s’applique aux services de médias audiovisuels qui y sont distribués (l'éditeur doit impérativement être une société commerciale et être indépendant de tout gouvernement, de tout parti politique ou organisation représentative des employeurs et travailleurs. S'il diffuse de l'information, l'éditeur doit, par ailleurs, engager des journalistes professionnels, établir un règlement d'ordre intérieur relatif à l'objectivité dans le traitement de l'information,  reconnaître une société interne de journalistes et être membre de l’IADJ. Les radios indépendantes diffusées en FM sont toutefois dispensées de certaines de ces obligations.